Agnès TORRES

Graines Paradoxe
Graines Paradoxe

Agnès Torres vit et travaille à Bordeaux.

« Mon travail se développe autour de la notion de temps dans le champ du réel-matériel autant que dans son appréhension subjective.
Convoquant des techniques traditionnellement dévolues aux arts visuels aussi bien que relevant des arts décoratifs ou populaires, je développe des « dessins » ou des pièces en volume dans l’espace, susceptibles de l’envahir potentiellement dans son entier.
Mouvement, répétition, patience… attentif à ce qui se développe et trouve sa place dans un espace, le corps exécute et la danse laisse trace.
Dessin, vidéo, photographie, performance, travail du fil et du tissu, papier mâché-mixé sont mis au service d’une croissance quasi végétale dont le programme s’adapte aux seules limites imposées par l’environnement de monstration ou par le temps imparti.

Née et ayant grandi en Afrique du nord puis sub-saharienne et équatoriale, je reste attachée dans l’appréhension des concepts que j’explore, à la matérialité et la sensualité des choses et au mystère que recèle la Nature.
Initiée à la danse classique dés l’âge de huit ans au conservatoire de Lille puis à l’école internationale de Cannes Rosella Hightower, ainsi qu’à la danse contemporaine. Je me tourne ensuite vers les arts plastiques dans le cadre de l’Académie Charpentier à Paris, et à l’école des Beaux-arts d’Angoulême pour compléter enfin mon cursus en Master à l’Université Bordeaux Montaigne. Entre temps j’explore la musique au Conservatoire d’Angoulême, en classe chant et de musique électroacoustique, tout en pratiquant toujours la danse contemporaine. 

Installée à Bordeaux en 1997, je crée en 2006 avec d’autres artistes, l’association DIFFRACTIS dont l’objet est d’explorer les questions de la monstration, de l’accès des publics à la création contemporaine et de la mutualisation de moyens. »

http://www.agnes-torres.eu